Comment Doigter Quelqu’un – Un Guide Pour Les Gars Et Les Filles

Le doigtage est souvent précipité ou complètement négligé pendant la plupart des rendez-vous sur l’oreiller. C’est considéré comme un moyen de lubrifier quelqu’un pour gentillement mais surement aller vers la pénétration. Ou, pour donner à quelqu’un un orgasme afin que l’autre personne puisse ensuite se concentrer sur son propre plaisir.
Mais le doigté peut être un événement époustouflant à lui tout seul.
C’est pourquoi nous avons créé ce guide détaillé sur la façon de doigter quelqu’un de la manière la plus sûre et la plus agréable – afin que vous puissiez tous les deux en bénéficier d’une manière que vous ne réalisez peut-être même pas. Alors Allons-y !
GARDEZ LES CHOSES PROPRES ET PARÉES


Il n’y a pas pire que des doigts sales essayant de se frayer un chemin dans le vagin ou l’anus. Et oui, je sais que certaines personnes pensent que c’est fou de penser que les doigts sales dans les fesses n’ont pas d’importance. Mais si si…
La première chose que tout le monde devrait faire est de s’assurer d’avoir les mains propres – bien nettoyées ! Ne se rince pas rapidement sous l’eau. Ensuite, les ongles doivent être coupés courts et limés en douceur.
Cette dernière partie est vraiment non négociable – et oui, pour les mecs aussi. Peu importe à quel point vous pourriez penser que d’avoir des ongles soignés et taillés ca ne fais pas suffisament bad boy, mais pour le doigté, c’est vital.
Les ongles longs (et même les ongles courts qui sont grossièrement coupés avec des bords tranchants et sans limage) peuvent couper la paroi interne du vagin. La chair y est assez délicate – même des micro-déchirures peuvent se produire. Cela conduit à des infections plus faciles et même à la contraction possible des MST. Sans oublier que cela va être inconfortable pour votre partenaire. Il en va de même pour les gars. La cavité anale est également délicate ; si vous entrez avec les doigts nus, la même chose peut arriver.

Maintenant, la meilleure chose à faire pour le jeu anal est de mettre un préservatif sur vos doigts (ou de véritables manchons en latex conçus pour ce genre de choses). Cependant, si vous gardez les ongles longs et déchiquetés, vous pourriez toujours percer le latex et de mauvaises choses pourraient arriver. Vous voyez où je veux en venir ?
Alors gardez vos doigts propres !
Mais aussi, l’autre côté doit aussi se laver, surtout si la journée a été en sueur.
ATTENTION AUX MST


Les deux parties doivent être honnêtes à 100% sur toutes les maladies dont elles souffrent, afin que l’autre partie puisse prendre une décision éclairée. En outre, vous pouvez prendre les mesures de sécurité appropriées. Parce que des choses comme la gonorrhée, la chlamydia ou le VPH (par exemple) peuvent toujours être contractées si la personne qui se doigte se touche après.
Si vous êtes sexuellement actif, assurez-vous de passer des tests réguliers. Et utiliser des contraceptifs appropriés, etc.
AJOUTER DU LUBRIFIANT


Il y a tellement de raisons pour lesquelles quelqu’un ne peut pas vraiment mouiller, ou même un peu, peu importe à quel point vous l’excitez . Cela peut être un effet secondaire des médicaments, des problèmes de santé, des problèmes de stress général, de l’âge ou simplement des paramètres personnels de leur corps, etc. De plus, il y a le fait que le trou du cul ne peut pas du tout générer le lubrifiant.
Procurez-vous une bouteille de lubrifiant à base d’ eau et ajoutez une quantité respectable même si vous n’êtes pas encore commencer en interne. Cela fera toute la différence dans le monde.
COMPRENDRE L’ANATOMIE


Les vagins se présentent sous différentes formes, couleurs et parfums – et l’odeur des fleurs n’en fait pas partie. Tant qu’il ne sent pas le pourri ou le poisson, ça va (car cela pourrait signifier une infection).
Il en va de même pour les pénis. Certains sont coupés, d’autres non. Certains gars aiment que leurs couilles touchent d’autres non. Mais quoi qu’il en soit, il y a bien plus dans chaque domaine que les « zones classique » sur lesquelles nous nous concentrons habituellement.
Jouez avec les zones environnantes pendant vos épisodes de pré-doigté. Il y a une tonne de terminaisons nerveuses à trouver.

Ne vous précipitez pas


Il est important de ne pas enfoncer rapidement vos doigts dans le vagin. Rappelez vous, un whisky d’abord… Mais c’est encore plus important pour l’anus. Les muscles y sont très tendus et pousser quoi que ce soit trop vite et trop fort peut faire très mal.

Peu importe le trou, commencez avec un doigt et avancez lentement (avec du lubrifiant) au rythme de votre partenaire. Et quand (ou si) ils sont prêts, ajoutez un autre doigt. Mais redevenez toujours lent chaque fois que vous ajoutez un nouveau doight.
ÉCOUTEZ VOTRE PARTENAIRE


Assurez-vous d’écouter non seulement les sons de plaisir (ou d’inconfort) qu’il/elle émet, mais si il ou elle est un peu silencieux ou ne sait pas communiquer ce dont il a besoin, assurez-vous de lui demander gentiment ce qui fonctionne ou ce qui ne fonctionne pas.
Plus lentement ? Revenir à un doigt ? Pour que vous vous retiriez entièrement et reveniez au jeu extérieur ? Peut-être ont-ils besoin d’un angle différent ou de changer de position.
La communication est toujours essentielle.
RESTER À UN RYTHME


Lorsque notre partenaire est en proie à l’extase, il peut être tentant de changer ce que nous faisons pour trouver quelque chose qui sera encore plus agréable.
Cependant, c’est la dernière chose que vous devriez faire. Si vous trouvez quelque chose que votre partenaire aime, respectez-la. Elle pourrait vouloir aller plus vite ou plus fort, etc. (laissez-la vous dire). Mais ne passez pas du massage du point G à deux doigts au chatouillement du clitoris mélangé à la poussée des doigts alors que la méthode précédente la rendait déjà folle.
Atteindre des orgasmes incroyables survient lorsque vous trouvez ce qui fonctionne et que vous y restez jusqu’à ce qu’elle atteigne extase.
Si vous n’êtes pas sûr, il y a d’autres choses que de simplement caresser pour imiter la poussée. Il y a des tapotements, des pressions, des mouvements circulaires, des « balayages » d’avant en arrière, etc.

AUTRES CONSEILS UTILES


  • Même s’il n’y a pas de pénétration, le jeu externe exclusif compte toujours comme un doigté
  • Soyez patient, doux et solidaire lors de la première expérience anale de quelqu’un. C’est généralement très stressant car cela peut être effrayant.
  • Le jeu anal n’a rien à voir avec le fait d’être gay. Les hétéros, vous manquez un plaisir incroyable. Vous avez exactement les mêmes terminaisons nerveuses. Essaie!
  • Essayez de prendre votre index et votre majeur, puis de les croiser. À l’intérieur, vous pouvez les tordre pour une sensation unique.
  • Si vos doigts sont fatigués, vous pouvez totalement utiliser un jouet sexuel pour vous aider pendant que vous récupérez pour le deuxième tour. Il existe même des FINGERING TOYS qui peuvent prêter main-forte.
  • Tout le monde n’aime pas le contact direct avec le clitoris. Certains l’aiment dessus ou dessous.
  • Essayez de jouer avec la zone du périnée. Trop bon.
  • N’utilisez pas le porno comme guide. Ce n’est généralement pas parfait.
  • Savoir quand s’arrêter ? Quand votre partenaire le dit. C’est si simple.
  • Ajoutez d’autres éléments sexy comme embrasser, lécher, grignoter le lobe de l’oreille, etc.
  • Vous pouvez tout à fait le faire par-dessus les vêtements si c’est ce dont votre partenaire a besoin/veut.
  • Garder un contact visuel peut être chaud la braise.
  •  Quand c’est fait, et s’il y a une autre date moment calin à l’avenir, demandez-lui ce qui a fonctionné, s’ils vont bien, etc. Montrez que vous vous souciez.

Conclusion


Les plus grands enseignements de cet article seraient de rester propre, d’aller lentement, d’explorer et de communiquer. Alors, la prochaine fois, pourquoi ne pas consacrer une session entière aux trucs avec les doigts ? Vous pourriez avoir de belles découvertes devant vous !

Article d’origine ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *